Connect with us

Isolation

Isoler sa maison : nos 5 conseils

L’isolation d’une maison est une excellente solution pour consommer moins d’énergie et donc réduire la facture de chauffage tout en respectant l’environnement. Si vous avez un projet de nouvelle construction, il est fortement conseillé d’isoler toutes les parois de manière performante. C’est un investissement avantageux, surtout sur le long terme. D’un autre côté, si vous envisagez de réaliser des travaux de rénovation, il est préférable d’y aller étape par étape. Il faut voir quelle zone il vaut mieux prioriser. En général, ce sont les combles qui sont à isoler en premier. Ensuite, il y a les fenêtres, les murs et la toiture. Voici nos 5 meilleurs conseils pour l’isolation de votre maison.

1.    Comment isoler les combles ?

isoler comblesL’isolation des combles est l’opération la plus courante dans le cadre d’un projet de rénovation énergétique. C’est parce que la plus grande partie des déperditions de chaleur d’une habitation passe par cette zone (environ 30%). Et en bonus, elle permet une isolation acoustique très intéressante. La technique d’isolation à déployer dépend du type de combles que vous avez, perdus ou aménageables. Mais il faut aussi prendre en considération l’existence ou l’absence d’un plancher, ainsi que les modalités d’accès aux combles et la structure générale de la maison.

Pour les combles perdus, l’isolation par flocage est recommandée. La technique est efficace pour bien répartir l’isolant sur toute la surface et pour éliminer les points thermiques. Les combles sont alors bien isolés, peu importe l’isolant choisi. Pour la pose, il est préférable de faire appel à un professionnel pour avoir de meilleurs résultats. À noter que l’isolant doit être décompacté dans une broyeuse avant d’être projeté dans les combles.

Concernant les combles aménagés, l’isolation par insufflation est recommandée. Cette méthode s’adapte aux différents isolants comme la laine de roche, la laine de verre ou encore la ouate de cellulose. Comme pour l’isolation par flocage, l’installation requiert le service d’un artisan expert bien outillé. Avec la technique par insufflation, il faut injecter l’isolant derrière les parois dans les combles. Son plus grand avantage est qu’elle est à la fois très économique et performante. Elle peut aussi convenir aux combles perdus mais pour cela, il faut l’avis d’un spécialiste.

2.    Conseils pour isoler les fenêtres

isoler fenêtre

Après avoir isolé vos combles, vous pouvez maintenant passer aux fenêtres et aux huisseries. Il faut savoir que 13 à 20% de la perte de chaleur dans une maison passe par ces zones si elles sont mal isolées. Vous avez le choix entre le calfeutrage avec des joints, la pose d’un double-vitrage ou d’un survitrage permettant de garder la fenêtre existante, l’installation d’un doublage plastique ou le changement de vos fenêtres.

Cette dernière alternative est la plus simple et la plus fiable dans la mesure où vous serez certain d’avoir des fenêtres et des huisseries conformes à des normes de qualité. Changer totalement une fenêtre ou même une porte vous assure un résultat optimal si celle que vous avez n’est pas très performante au niveau de l’isolation thermique et phonique. Mais pour avoir les effets escomptés, il faut impérativement choisir des modèles de haute qualité comme ceux que propose « Storistes de France ». Ainsi, en plus d’isoler votre maison avec efficacité, vous aurez des fenêtres design, esthétiques, élégantes et modernes.

3.    Comment isoler les murs ?

isoler mur16% des perditions de chaleur d’un logement vont par les murs. Il est donc important de les isoler en même temps que les fenêtres. Dans ce cas, votre confort, la préservation de l’espace habitable et les économies énergétiques à générer sont à prendre en compte pour garantir la qualité de l’isolation sur la durée et éviter le tassement. Faites le bon choix de votre isolant, demandez conseils à un expert si vous n’arrivez pas à vous décider.

Il faut définir la résistance thermique ou RT voulue pour l’isolation de vos murs. Il est donc d’une importance capitale d’opter pour un isolant avec des valeurs de performance correspondant à la réglementation thermique en vigueur mais aussi à la réglementation par élément. Pour une habitation économe en énergie et labellisée Bâtiment Basse Consommation ou BBC, il faut que la résistance thermique de l’isolant des murs soit comprise entre 1,5 et 2 m2K/W.

Vous avez aussi le choix entre l’isolation des murs par l’intérieur et par l’extérieur. Pour l’option à l’intérieur, il ne faut pas perdre de vue la conservation de l’espace habitable car plus l’isolant est épais, plus il est performant mais réduira considérablement la surface des pièces de la maison isolée. Le mieux est de choisir un modèle avec une conductivité thermique idéale pour obtenir une résistance thermique plus performante et un encombrement peu significatif.

4.    Isoler la toiture

isoler toitureVous pouvez choisir de faire isoler votre toit par l’intérieur ou par l’extérieur mais pour plus de praticité, nous conseillons d’opter pour l’isolation extérieure. Ceci étant dit, tout dépend de la structure de votre maison alors, n’hésitez pas à consulter les avis d’un professionnel pour avoir la certitude. La bonne technique d’isolation à adopter peut être différente pour une toiture plate et une toiture inclinée. Votre budget et vos goûts personnels peuvent également influencer votre choix et c’est tout à fait normal. Voici un petit guide pour vous aider :

  • Pour l’isolation écologique d’une toiture inclinée, la laine de mouton est très conseillée. Il faut juste avoir un budget plus important ;
  • Si vos finances sont limitées mais que vous voulez quand même isoler votre toiture suivant les normes, optez pour la laine de verre ou la laine de roche.
  • Les plaques isolantes en matières synthétiques conviennent parfaitement à une isolation de l’extérieur, que le toit soit plat ou incliné. Les prix varient selon les matières.

5.    Isolation du grenier

Cette opération est souvent liée à l’isolation de toiture par l’intérieure. Puisque la chaleur monte, isoler le grenier est une excellente manière de limiter les pertes. En effet, environ 25% de la déperditions de chaleur d’un logement passent par le toit. L’isolation du grenier peut inclure l’isolation du toit et du plancher du grenier par la même occasion. Si l’espace sert uniquement de débarras, isoler le plancher pour économiser de l’énergie peut suffire. Mais si vous planifiez de le transformer en une chambre à vivre, l’isolation du toit devient également incontournable pour le confort de l’occupant.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *