NEWSLETTER mai 2015

Le Comité National d’Optique-Photonique (CNOP) regroupe les acteurs français du domaine de la lumière. La photonique, science et technologie de la lumière, est l’une des six technologies génériques d’avenir (KET : Key Enabling Technologies) identifiées par la Commission européenne. Elle est, à ce titre, considérée comme l’un des principaux moteurs de l’innovation et de l’emploi de demain, du fait de sa capacité à irriguer de très nombreuses filières industrielles et domaines applicatifs. Ces « KETs » se caractérisent par une forte intensité de R&D, des cycles d’innovation rapides, des investissements élevées et le maintien d’une main-d’œuvre hautement qualifiée. Elles nourrissent des marchés très concurrentiels et en forte croissance, tels l’environnement, la santé, l’automobile, les télécoms, l’éclairage, la sécurité et la défense.
La photonique française est reconnue mondialement pour la qualité de son enseignement et de sa recherche, mais ses retombées industrielles demeurent encore insuffisantes. Aussi le CNOP a participé à une étude menée à la demande de la Direction Générale des Entreprises pour établir un état des lieux de ce secteur, analyser ses forces et faiblesses, notamment en s’appuyant sur une comparaison internationale, et identifier les activités dans les chaînes de valeur qui pourraient être développées en priorité en France.
Les principales conclusions de cette étude seront présentées lors d’un évènement organisé par le CNOP et la DGE le mercredi 17 juin à Bercy, intitulé « Perspectives pour la photonique française ». Cet événement, qui a reçu le parrainage du Ministre de l’Economie, de l’Industrie et du Numérique, sponsor également de « 2015, Année de la lumière en France », rassemblera l’ensemble des entreprises, clusters, financeurs et pouvoirs publics intéressés. Les participants seront ensuite invités à réfléchir lors de tables rondes thématiques à un plan national d’actions, afin de transformer tout le potentiel de la photonique française en activité et en emplois.
Le CNOP, sponsor initial de le « 2015, Année de la Lumière en France » se félicite de constater que la lumière, dont il fait la promotion dans les domaines scientifique et industriel, est un facteur d’innovation bien au-delà de l’industrie. Le CNOP, au-delà de 2015, poursuivra son effort pour sensibiliser les jeunes à découvrir le potentiel énorme que représente la lumière dans les décennies à venir.

Philippe Brégi
Président du Comité National d'Optique-Photonique

ESPGG 1
Atelier de Light Painting
Du 10 octobre 2015 au 10 octobre 2015
Espace des Sciences Pierre-Gilles de Gennes - ESPCI ParisTech
10 rue Vauquelin ,75005-Paris
http://www.espgg.org/Fete-de-la-Science-2015
Atelier de créativité technique « Light Painting » : Venez peindre avec la lumière et les ombres !
Agnès Henri, EDP Sciences
PhotoAH 1

Interview Newsletter ALF2015: Questions de Costel SUBRAN, Président de l’Année de la Lumière en France (ALF2015)
à
Agnès Henri, Directrice éditoriale d’EDP Sciences, maison d’édition scientifique, www.edpsciences.org

1) Que représente la lumière dans l'édition ? Dans l'édition en général, je dirais qu'elle représente la culture et le savoir que diffuse le livre, et qu’en ce sens elle est omniprésente. Dans l’édition scientifique en particulier, elle se retrouve sûrement partout.
En ce qui nous concerne, EDP Sciences a été créée en 1920 par des actionnaires aussi célèbres que Marie Curie (radioactivité, phosphorescence, lumière s’il en est !), les frères Gaumont (inutile de préciser le lien), Louis de Broglie (théorie des quanta) et même… Louis Lumière. Autant dire que notre maison d’édition est née sous le signe de la lumière !
Sur un plan moins métaphorique, en tant qu’éditeur aussi ancré dans la science, et particulièrement la physique, la lumière se retrouve dans la quasi-totalité de nos publications... En ce domaine, EDP Sciences est avant tout l'éditeur de Photoniques, un magazine qui consacre d’ailleurs actuellement un numéro spécial à l’occasion de l’année de la lumière. Mais notre cœur de métier, ce sont les revues de recherche (ou les revues académiques), c’est-à-dire les revues écrites par et pour les chercheurs. Celles que nous publions présentent de nombreux résultats en optique, en science des matériaux, en astronomie ou en médecine. Notre spectre, si je puis dire, est en effet très large : nous éditons beaucoup en physique bien sûr, mais aussi en astronomie, et même en médecine avec une revue, médecine/sciences, publiée en partenariat avec l'Inserm. Ce sont dans ces revues que se fait la science et que naissent les produits innovants de demain dans lesquels la lumière joue un rôle (de ces écrans devenus indispensables aux instruments qui nous soigneront en passant par tout ce qui nous fait rêver en astronomie).

2) Open Access et lumière. Quelle connexion ? EDP Sciences est effectivement très engagée dans le mouvement Open Access, dit aussi du « libre accès ». Une opportunité historique se présente pour mettre à la portée de tous les citoyens la recherche qui se pratique dans nos laboratoires. Jusqu'à maintenant, seule une poignée de personnes pouvait lire les résultats de la recherche. C'est donc là que se trouve la connexion : la photonique, l'astronomie, la médecine ... nous aurons tous accès à la recherche. Et quand bien même seule une minorité pourrait vraiment comprendre les articles, ce sera un formidable bond en avant. Quelques très jeunes génies, aux États-Unis, ont d’ailleurs déjà produit des résultats nouveaux grâce à ce libre accès. La science progressera encore plus vite.

3) Quelles évolutions prévoyez-vous pour sensibiliser, avec de nouveaux moyens, les jeunes au potentiel de la lumière ? Nous travaillons actuellement sur un livre, qui devrait paraître d'ici la fin de l'année, qui a pour but de sensibiliser le grand public et les jeunes à tout ce que représente la lumière : la nature, avec les arcs-en-ciel et les couleurs, l’astronomie, avec les aurores boréales ou les voiles solaires (une sorte de Route du rhum dans l’espace !), la santé, sans oublier bien sûr les fondamentaux comme les lasers.
En parallèle, deux sociétés savantes comptant parmi nos actionnaires, la Société Française de Physique et la Société Française d’Optique, œuvrent actuellement à une brochure dédiée à l’année de la lumière qui devrait être distribuée dans les lycées, les collèges et les écoles.

Journées LIBS France 2015

lumiere-quotidienne2
Les Journées annuelles du Club LIBS de la Société Française d’Optique sont organisées les 17 et 18 juin 2015 par l’INERIS à Verneuil en Halatte (Oise). La LIBS est une technique d’analyse élémentaire des matériaux entièrement optique, reposant sur l’ablation […]
Lire la suite

LED: Du matériau à l’éclairage intelligent

Visuel éclairage-1
Cette conférence abordera tous les éléments de la chaîne de la valeur de l’éclairage, depuis l’élaboration du matériau, la technologie des diodes, le packaging jusqu’aux systèmes d’éclairage. Elle présentera aussi l’évolution vers l’éclairage intelligent intégrant divers capteurs ainsi que la […]
Lire la suite

Les dimanches à la Fabrikà sciences – Cycle lumière

f
Les dimanches à la Fabrikà sciences, sur le campus de l’université de Besançon, le public (les familles, étudiants…) est invité à découvrir un thème scientifique lié à une recherche de l’université de façon ludique et convivial. Un cycle autour de […]
Lire la suite

la lumière voir et émouvoir

Voir&Emouvoir_RVB_19
Exposition interactive réalisée par des enfants de 5 à 11ans durant les temps d’animations périscolaires. Spectacle d’ombres chinoise le soir du vernissage (mardi 2 juin ), light painting, expériences scientifiques et jeux d’optique, muséum….. Et de nombreux autres thèmes sont […]
Lire la suite

Solart2 – Solstice d’été – Inauguration

photoB
Solart2 est le plus grand cadran solaire artistique d’Europe. Sculpture monumentale et outil scientifique, Solart2 donne l’heure solaire, le temps vrai, par projection de l’ombre portée sur l’espace de lecture. Ce projet monumental sera inauguré pour le solstice d’été. http://www.perpignanmediterranee.com/SOLART-2-Mise-en-place-du-cadran-solaire-monumental–6024.phtm […]
Lire la suite

Les Fééries du Pont

Fééreis
En 2015 le Pont du Gard célèbre son 30ème anniversaire d’inscription sur la liste du Patrimoine mondial. C’est un moment important dans la vie du bien. Cette année de célébration est l’occasion de présenter un programme culturel éclectique de grande […]
Lire la suite
www.lumiere2015.fr

Rédacteur en chef : Président du Comité National "2015, Année de la Lumière en France" Costel Subran