Nuit de la lumière

Date:   09 Octobre 2015

Organisateur: Association DiO2, CCSTI de Grenoble et comité scientifique de l'année internationnale de la lumière en Rhône-Alpes

Partenaires:  La Métro, CRDP Canopé, région Rhône-Alpes

Thème:  autres

Lieu / Adresse:  11 avenue général Champon, Grenoble

Site web:  http://www.echosciences-grenoble.fr/agenda/nuit-de-la-lumiere

Soirée gratuite, entrée libre

Au programme de votre vendredi soir, une soirée haute en couleurs dans le cadre de l’année
internationale de la lumière. Venez rencontrez des scientifiques et des artistes qui explorent la
lumière au quotidien. Ils croiseront leurs visions de cette lumière qui est autant leur outil de travail
qu’une source d’inspiration.

Programme :

19h10 : Introduction de la soirée – La nature singulière de la lumière

Benoît BOULANGER (Institut Néel, CNRS)
Lumière naturelle, lumière laser, onde, particule, autant de facettes qui font de la lumière une manifestation singulière de l’énergie.

19h20 : Photons, physique quantique et philosophie

Alexia AUFFEVES (Institut Néel, CNRS)
Si la puissance prédictive et l’efficacité technologique de la mécanique quantique ne sont plus à démontrer, l’ambiguïté demeure sur la signification du formalisme : à l’heure actuelle, il n’existe aucun consensus sur la nature de la « réalité quantique », comme en attestent la pluralité des interprétations, et la recherche active dans le domaine des fondations quantiques. L’exemple du photon mettra en lumière le caractère non-intuitif, parfois paradoxal, de la théorie quantique.

19h35 : La lumière pour sonder l’univers

Aurélien BARRAU (LPSC, CNRS/UGA)
L’Univers présente des aspects extrêmement différents suivant la longueur d’onde à laquelle il est observé. La lumière, des ondes radio aux rayons gammas, permet de révéler d’autres visages fondamentaux – et souvent très élégants – de notre cosmos. Au-delà, elle permet de remonter aux origines, de comprendre le Big Bang et les trous noirs. En guise de conclusion quelques pistes philosophiques et relatives aux univers multiples seront esquissées.

19h50 : La nouvelle vision sur l’univers froid avec les observatoires millimétriques NOEMA et ALMA

Karl SCHUSTER (IRAM)
Le succès de l’astronomie dans le domaine millimétrique a ouvert une vision totalement nouvelle sur la matière interstellaire froide. C’est ce succès qui a justifié la construction des observatoires géants de nouvelle génération et encore plus puissant comme NOEMA dans l’hémisphère nord au pic de Bures dans le Dévoluy et ALMA dans l’hémisphère sud dans le désert d’Atacama. Les premiers résultats sont spectaculaires et auront un impact important sur toute l’astronomie. Dans le futur, tout le spectre de la lumière émis par les objets célestes sera accessible pour une meilleure compréhension des objets et leurs processus de formation.

20h05 : SPHERE, chasseur de planètes extrasolaires

David MOUILLET (IPAG)
L’instrument SPHERE a pour principal objectif de détecter et de caractériser, au moyen de l’imagerie directe, des exoplanètes géantes en orbite autour d’étoiles proches. Afin de rendre visibles les exoplanètes, l’instrument SPHERE combine différentes techniques de pointe. La première consiste à utiliser l’optique adaptative pour corriger les effets de la turbulence atmosphérique ; les images ainsi obtenues se révèlent bien plus fines et le contraste se trouve amélioré. La seconde technique repose sur l’utilisation d’un coronographe afin de bloquer la lumière en provenance de l’étoile centrale : le taux de contraste augmente encore.

20h20 : Utilisation de la lumière pour déchiffrer les architectures du vivant

Denis FALCONET (CNRS, LPCV-iRTSV, CEA Grenoble)
Après plus de deux siècles d’améliorations continues du microscope et plus récemment l’apport de molécules fluorescentes, la lumière, par l’intermédiaire de la microscopie optique demeure l’outil incontestable dans l’étude de l’architecture et de la dynamique du vivan. Le rôle de la lumière pour décrypter les architectures du vivant sera illustré à l’aide de quelques exemples.

20h35 : Hyperlight – Installation immersive

Thomas PACHOUD
Ayant développé sa propre technologie de projection lumineuse, Thomas Pachoud propose avec Hyperlight une expérience immersive et sensible pour entrainer le spectateur dans son monde lumineux. Plongé dans une architecture en mouvement qui se projette à l’infini ou au contraire se résout en un point, le spectateur voit sa perception de l’espace et du temps altérée.

20h50 : Le rayonnement synchrotron au service de l’art

Marine COTTE (ESRF)
Les propriétés du rayonnement synchrotron en font un outil de choix pour déchiffrer la constitution interne des matériaux du Patrimoine. Diverses techniques sont disponibles pour sonder la morphologie et la composition des matériaux, ceci sans destruction de la matière, ce qui est une prérogative majeure pour l’analyse des œuvres d’art. La caractérisation de la composition chimique des objets va servir non seulement à déterminer comment l’objet a été fabriqué (choix des ingrédients, chauffage, procédés de synthèse…) mais aussi à comprendre des processus d’altération (corrosion, photodégradation, effet de l’environnement…).

21h05 : Les outrenoires de Pierre Soulage, obsession de physicien ?

Joël Chevrier (UJF et Institut Néel, CNRS)
Pierre Soulages à propos des Outrenoirs : « La lumière telle que je l’emploie est une matière ». Pour travailler cette matière, il utilise de grandes surfaces noires ou de grandes plaques de verres spécialement créés avec le CNRS et St Gobain, pour les vitraux de l’abbatiale de Conques. Pour les physiciens qui étudient la lumière, des rayons X au synchrotron au WIFI comme dernièrement le labo de Mathias Fink à l’Institut Langevin, travailler les surfaces et les matériaux pour transformer la lumière est quotidien. Dans les deux cas, une activité difficile : La lumière ne se laisse pas dompter facilement.

La Nuit de la lumière est organisée par le comité scientifique Rhône-Alpes de l’Année Internationale de la Lumière en partenariat avec l’association DiO2 – les sciences en fusion et le CCSTI de Grenoble – La Casemate. Le CRDP Canopé, la région Rhône-Alpes et La Métro, métropole grenobloise, soutiennent cet évènement.

Share Button

Email de contact:  benjamin.casemate@gmail.com

Téléphone:  060345259

Evènement mis en ligne par:  Bourdon