NEWSLETTER aout 2015
Opticsvalley, le réseau des hautes technologies en Ile-de-France, a été, dès 1999, le premier cluster français dédié à l’optique-photonique.

C’est donc tout naturellement qu’Opticsvalley, qui représente plus de 40% de l’optique-photonique française, s’est investie dans « 2015, Année de la Lumière en France ».
« 2015 », avec ses mille événements, répartis de janvier à décembre sur l’ensemble du territoire national, va largement contribuer à montrer au grand public comment, sans qu’il le sache, sans qu’il le voit, la lumière contribue et contribuera toujours davantage à l’amélioration de la vie quotidienne des citoyens.

Qui sait, en effet, que l’imprimante 3 D, l’ablation non invasive des tumeurs, le contrôle non destructif, le véhicule autonome, les objets connectés, les robots intelligents… n’existent pas ou n’existeront pas sans la lumière et l’utilisation des technologies optiques-photoniques ?

Qui sait que pratiquement tous les secteurs de nos vies quotidiennes ont et auront besoin de la lumière, et des technologies qui lui sont liées, pour continuer à avancer : mobilité, aéronautique et espace, usine du futur, santé et sciences de la vie, ville intelligente, énergie, défense et sécurité, télécoms, agriculture et alimentation…?

La lumière est indispensable aux avancées dans beaucoup de domaines où nous devons produire plus, et moins cher, si nous voulons que le plus grand nombre puisse bénéficier des améliorations de la qualité de la vie.

Grâce au photon, à la fibre optique, au laser, à l’imagerie… le progrès matériel de l’humanité va pouvoir se poursuivre et de nombreux défis auxquels nous devons faire face aujourd’hui seront relevés avec succès.

Les jeunes doivent connaître cette réalité invisible, tant la lumière qui permet de voir ne se voit pas. Et pourtant : parmi les formations qui seront demandées demain par les employeurs dans le monde entier, l’optique-photonique figure en bonne place.

« 2015, Année de la Lumière en France », déclinaison nationale de « 2015, Année internationale de la Lumière », est une occasion formidable de mettre les projecteurs sur cette réalité qui passe trop souvent inaperçue et de dire aux collégiens, lycéens et étudiants : "découvrez la magie de la lumière et participez, en vous servant de la lumière comme d’un outil, à la construction d’un futur optimiste pour l’humanité".

Ceux qui voudraient dialoguer avec des acteurs de l’optique-photonique, peuvent nous rencontrer à Paris, Porte de Versailles, les 22, 23 et 24 septembre 2015, sur le salon ENOVA (Opticsvalley, stand A28).

Ceux qui veulent découvrir un large éventail des métiers déjà proposés dans le domaine de l’optique-photonique, peuvent se rendre sur le site des emplois de pointe en Ile-de-France : www.job-hightech.fr

Bonne rentrée à toutes et tous.

Eric Lambouroud

Opticsvalley
lumieredelavie
Les Lumières de la Vie
Du 14 septembre 2015 au 17 septembre 2015
Direction de la communication de l'Université Paris Diderot
Université Paris Diderot 5 rue Thomas-Mann 75205 ,Paris
docs.google.com/forms/d/1Q_EV9mGPOSOBCvM6_FZoWIOY16UQVUo0huFAtp2CRF4/viewform?c=0&w=1
PROGRAMME DU LUNDI 14 SEPTEMBRE 2015 HISTOIRES D’ONDES ET DE PHOTONS conçu et animé par Giuseppe Leo Après-midi 13h-17h30 Amphi Buffon / 15 rue Hélène Brion Paris 13e > 13h 2015 année internationale de la lumière Discours d’ouverture de Costel […]
Francois-Hugues Gauthier
Directeur Technique des activités optroniques du groupe Thales
GAUTHIER_FRANCOIS_HUGHES

Pourquoi la lumière est-elle au cœur de l’activité de Thales ?

Thales développe très largement les applications utilisant la lumière et les photons qui la composent. Ces technologies sont connues sous le nom d’optique-photonique en général et d’optronique pour les applications de sécurité et de défense.
Présente dans le monde entier, l’activité optronique de Thales est en croissance constante et génère plus de 5% du chiffre d’affaire du Groupe.
Les produits fabriqués couvrent tous les domaines, du composant au système, du civil à la défense : grands miroirs pour l’observation de la terre, refroidisseurs cryogéniques, détecteurs pour l’infrarouge (au travers de sa filiale SOFRADIR), lasers intenses pour la physique fondamentale, caméras de vision nocturne, nacelles optroniques pour avions d’arme, viseurs de casque pour l’aéronautique, sans oublier les satellites d’observation optique.
Au sein de ses laboratoires, le groupe Thales participe à la recherche fondamentale en optique-photonique, en partenariat avec de nombreux laboratoires universitaires.
La lumière, et les photons qui la composent, ont deux propriétés majeures qui expliquent l’importance qu’attache Thales à l’optique photonique.
- Les objets réfléchissent la lumière naturelle du soleil et des astres, et émettent également un rayonnement propre dans l’infra-rouge. Thales exploite ces propriétés pour faire des images de jour comme de nuit et développer des fonctions de navigation, d’observation, de conduite de tir et d’autoprotection.
- Le domaine de la lumière artificielle a réalisé des progrès fantastiques avec la découverte du laser il y a plus de 50 ans. Thales maîtrise ces technologies permettant de désigner un point à très grande distance, de déposer de l’énergie avec une très grande précision ou de transporter de l’information. Outre la génération de ces faisceaux laser, Thales sait les pointer avec une très grande précision.

Quelles avancées la lumière va-t-elle permettre dans votre domaine ?

Les nouvelles applications découlent de notre maîtrise croissante de la détection et de la génération des photons ainsi que des traitements d’images qui rendent l’information directement exploitable par un opérateur ou par un système automatique.
La capacité de détecter la lumière dans toutes les bandes spectrales donne accès à l’imagerie multi-spectrale et permet de multiplier les informations obtenues sur la scène observée.
Les traitements d’images améliorent la qualité des images et en extraient les éléments utiles, contribuant ainsi à limiter la saturation des opérateurs en leur apportant la bonne information au bon moment.
La maîtrise du rayonnement laser (longueur d’onde, énergie, stabilité en fréquence,…) permet de conduire des analyses de la matière à distance, soit par spectrométrie, soit en utilisant des techniques de type fluorescence. Par exemple, Thales a produit le laser qui effectue aujourd’hui les analyses sur Mars à bord du robot Curiosity.
Les lasers à fibres constituent une autre avancée majeure, à la fois en terme de qualité de faisceau et de rendement énergétique. Thales est engagé dans le projet XCAN qui vise à combiner (à mettre en phase) de multiples lasers à fibre pour générer un faisceau très énergétique avec un excellent « rendement à la prise ». D’ici dix ans, ces lasers énergétiques et efficaces auront de multiples applications médicales, comme la protonthérapie, et industrielles, avec la génération de rayons X pour le contrôle non destructif.
Aux limites de la photonique, l’interférométrie atomique permet de concevoir des horloges avec une stabilité de l’ordre de 10 -17 , supérieure de quatre ordres de grandeur aux horloges au césium. Cette stabilité donnera naissance à une nouvelle génération de dispositifs de navigation.
Au-delà de la maitrise des phénomènes photoniques, l’enjeu pour Thales est d’en faire des produits, c’est-à-dire d’inventer les architectures mettant en œuvre ces phénomènes et de les développer. Ces développements impliquent la maîtrise de tous les métiers nécessaires : modélisation, simulation, mécanique, électronique, software... Thales maitrise ces métiers au plus haut niveau et doit continuer à développer la co-conception, c’est-à-dire la synergie entre ces métiers pour aboutir à des produits innovants à des prix compétitifs.

Que faites-vous pour donner envie aux jeunes de travailler dans le domaine de la photonique et quelles formations leur offrez-vous, ou faudrait-il leur proposer ?

Afin de donner envie aux jeunes de travailler dans le domaine de la photonique, Thales mène des actions à l’attention des écoles à travers des visites de sites du Groupe organisées pour les étudiants, des participations à des forums et des conférences au sein des écoles, des parrainages de promotions …
Les collaborateurs de Thales donnent des cours dans de nombreux établissements d’enseignement supérieur et Thales propose des thèses dans ses laboratoires et unités.
Thales soutient également le projet DEFI Photonique, porté par le Comité National d’Optique Photonique (CNOP) et le syndicat professionnel de l’Optique Photonique, (AFOP), qui a pour objectif d’améliorer la compétitivité des entreprises et d’accélérer le développement des PME. Pour cela, DEFl Photonique propose notamment de constituer un réseau national de formation continue en photonique.
La volonté de Thales est de sensibiliser les jeunes dès le lycée : la photonique est omniprésente dans notre quotidien mais souvent cachée dans les produits qui l’utilisent. Il faut que les jeunes prennent conscience que la photonique sera au 21ème siècle ce qu’a été l’électronique au 20éme et donc qu’elle offre d’immenses possibilités de carrière. L’Année de la Lumière en France est l’occasion de porter ce message.
Dans ce cadre, la Fondation Thales soutient l’action « la lumière au bout des doigts » : deux manipulations scientifiques ont été développées pour rendre accessibles quelques principes physiques fondamentaux de l’optique pour un public de collégiens et lycéens. Ces manipulations permettent d’aborder les phénomènes en œuvre dans les fibres optiques (réflexion totale, guide d’onde) et les effets optiques d’objets tels que des miroirs, prismes, lentilles, etc. Elles constituent un outil pédagogique ludique et accessible à tous qui permet d’ouvrir le dialogue avec le médiateur scientifique, l’enseignant et/ou l’intervenant.

International Conference on Ibn Al Haytham & Challenges for the Future

Year_light_unesco73.2015-08-13-11-47-05
As part of the International Year of Light and Light-based Technologies 2015 (IYL 2015), UNESCO will host an international conference from 14-15 September 2015 at its Paris Headquarters focusing on the accomplishments of the Islamic civilization in its Golden Age […]
Lire la suite

Nuit Européenne des Chercheurs

visuel_2015
Le 25 septembre prochain, tous les publics pourront venir à la rencontre des chercheurs et découvrir la place de l’Expérience dans leurs recherches. La Nuit Européenne des Chercheurs est un événement présent dans de nombreuses localités européennes, initié par la […]
Lire la suite

Lumière des galaxies lointaines

images-1
Les galaxies sont des ensembles d’étoiles (plusieurs centaines de milliards, liées par la gravitation). La lumière qui nous parvient des plus lointaines a voyagé pendant plus de 13 milliards d’années : son analyse spectrométrique nous renseigne sur une époque proche […]
Lire la suite

Saint-Pierre et Miquelon en Solargraphie

lumiere-recherche
Réalisation de Solargraphies durant la période estivale à Saint-Pierre & Miquelon. 1 – Installation de dix solargraphes dans différents lieux emblématiques de l’archipel 2 – Permettre aux résidents de l’archipel de réaliser et d’exposer leur propre solargraphe. 3 – Organisation […]
Lire la suite

Lumière(s) !

Lumière(s) Lille 3 10-11 septembre 15
Les 10 et 11 septembre 2015, les doctorants de l’Institut de recherches historiques du Septentrion (IRHiS UMR CNRS 8529-Université Lille 3) organisent une journée d’études portant sur la lumière dans les arts et l’histoire. Cette journée d’étude est en lien […]
Lire la suite

Tir LASER et mesure de la vitesse de la lumière

Visuel tir laser (3)
A l’occasion des 20 ans du Planétarium de Vaulx-en-Velin, nous organisons, en partenariat avec L’Institut Lumière-Matière une grande expérience de mesure de la vitesse de la Lumière entre Lyon et Vaulx-en-Velin. Pendant une semaine, chaque soir, un LASER installé sur […]
Lire la suite
www.lumiere2015.fr

Rédacteur en chef : Président du Comité National "2015, Année de la Lumière en France" Costel Subran